archives

Seb Garat – Exclusif

Entre 2 sessions sur les spots du Cap Vert, Seb a répondu à une petite interview personnelle.

 

 

– Côté cœur, sur ton Facebook il y a quoi, célib, en couple ou compliqué ?

Pas grand chose, j’évite de trop afficher ma vie privée en fait.

 

 

– La faim dans le monde, la crise éco, la politique, tu en penses quoi ?

Olala, je me sens tellement loin de tout ça !

 

 

– C’est quoi ton quotidien, toujours dans des endroits paradisiaques ou chez toi devant la télé ?

En voyage dans des endroits paradisiaques devant des dvd. En ce moment je regarde la série "XIII". En fait je n’ai pas vraiment de quotidien, je vais un coup ici avec un untel, un coup ailleurs avec un autre.

 

 

– Et si ça n’avait pas été le kite ?

J’aurais fait astronaute (rires)

 

 

– Et plus sérieusement ?

Pilote de fusée ! (sans commentaire)

 

 

– Et l’argent dans tout ça, est-ce qu’on vit bien du kitesurf ?

On ne vit pas bien du kite, en fait on survit bien du kite, c’est-à-dire que niveau tune c’est compliqué, en revanche on voyage beaucoup.

 

 

– Quel type de relation as-tu avec tes sponsors ?

Des relations de confiance avant tout et une bonne ambiance, même s’il y a un contrat écrit entre nous.

 

 

– Ado, est-ce que tu imaginais avoir cette vie-là ?

Ado je tannais mes parents pour avoir une paire de Nike ou d’Adidas, j’étais tellement découragé quand je me retrouvais avec des baskets Décathlon ! Lol. Je m’imaginais avoir un peu cette vie-là mais plutôt en windsurf, sport qui me fascinait depuis très longtemps.

 

 

– Tu as 28 ans, que sera Seb à 35 ans ?

Pareil que maintenant, je pense.

 

 

– Et à 45 ans, en week-end famille avec le break Volvo et le labrador ?

Pas de break, pas de labrador, toujours prêt à bouger, drivé par la passion et la rigolade.

 

 

– Une époque à laquelle tu aurais aimé vivre ?

Celle-là. Je n’aurais pas survécu sans internet ni ipad.

 

 

– Un lieu où tu pourrais t’installer définitivement ?

Mmmh… Montpellier !